Nos éleveurs partout en France

Nous collectons dans 71 départements, uniquement en France.

Derrière chaque bouteille de lait il y a un éleveur

Portrait de
Séverine

J’ai 33 ans, je suis maman de 2 enfants, et mariée à un berger qui élève des brebis laitières dans son exploitation pour transformer leur lait en fromage.

 

Suite au départ à la retraite de mon père j’ai repris l’exploitation familiale le 1er octobre 2016.

Cette installation est récente mais réfléchie puisque depuis toute petite, je suis passionnée par les vaches. Je ne suis jamais partie très loin de chez mes parents pour pouvoir continuer à aider sur l’exploitation.

Après mon BTS productions animales, je voulais déjà m’installer mais mes parents n’ont pas voulu et m’ont conseillé d’aller travailler à l’extérieur car l’agriculture ne se portait pas très bien et parce qu’il n’y avait pas de place pour 2 salaires sur l’exploitation. Du coup, j’ai trouvé un poste de bergère-fromagère, à Oloron, où je suis restée pendant 12 ans en attendant la retraite de mon père.

Lire la suite

On m’avait dit que si j’allais travailler ailleurs, j’allais apprécier le confort des congés et de la vie moins compliquée que celle de l’agriculteur. J’ai longtemps eu peur de changer d’avis et de ne plus vouloir m’installer à la suite de mes parents.

C’est tout le contraire ! Toutes ces années de salariat m’ont encore plus donné envie de travailler pour moi et de m’installer.

En revanche, j’ai appris à faire du fromage et développé un savoir-faire qui me plaît beaucoup, c’est pourquoi je souhaiterais monter une petite fromagerie pour aller jusqu’au bout de la chaîne et faire ainsi un peu de fromage avec mes vaches.

Mon exploitation

 

Aujourd’hui, notre exploitation compte 40 vaches laitières de races montbéliardes et prim’holstein, en plus d’une trentaine de génisses de renouvellement. Elles sont conduites à la pâture toute l’année, et nourries aux fourrages de l’exploitation. Également, nous produisons du maïs et du soja.
En plus de l’exploitation, j’aimerais aujourd’hui monter une petite fromagerie, grâce à mon savoir-faire acquis pendant plusieurs années, pour aller jusqu’au bout de la chaîne, et faire un peu de fromage avec mes vaches.

 

Mes passe-temps

 

Au delà de l’exploitation, j’ai quelques passe-temps, devenus rares entre les petits et les vaches, mais précieux.
J’aime le sport et en particulier le rugby, que j’ai pratiqué pendant 10 années. J’aime également la montagne. Et tous les étés, nous suivons mon mari berger en estive, là haut !

Portrait de
Fabrice

Mon exploitation c’est une histoire de famille.

 

J’ai succédé à mon père et j’ai récemment installé mon fils Maxime sur mon élevage. 5 générations se sont succédées sur notre ferme.

Je m’investis à fond que ce soit dans mon métier ou pour ma région (je suis un ancien élu du conseil de région SODIAAL UNION). En 2013, LUX ELF, une de nos 70 vaches, a remporté le concours général agricole au salon international de Paris.

Je suis également très  attaché au bien être, au confort, et à l’alimentation de mes vaches avec qui nous travaillons dans le plus grand respect.

Mon investissement dans mon métier ne s’arrête pas à mon exploitation puisque je siège dans différentes structures agricoles. J’apprécie cette possibilité de pouvoir représenter les éleveurs et de pouvoir évoquer les difficultés auxquelles nous faisons face. Le conseil d’administration Sodiaal m’a permis de recevoir des délégations internationales sur mon exploitation et même de voyager en Chine, au Brésil, au Canada…

Je partage cette passion avec ma femme et mes deux enfants. Ma famille est très importante à mes yeux car elle m’a toujours soutenue dans mes choix.

Ils sont pour moi une vraie source de réconfort après une bonne journée de travail!

Portrait de
Clotilde

Je suis une passionnée de la nature et des grands espaces.

 

J’adore marcher pour faire le vide dans mon esprit et profiter pleinement de l’ambiance boisée qui m’entoure.

Dans mon élevage, je privilégie le traditionnel. C’est pour cela, que je n’utilise pas de robots et que je fais la traite moi-même en salle de traite. C’est un travail difficile, mais c’est comme ça que je l’aime.

Je célèbre souvent des heureux événements que ce soit avec ma famille ou avec mes vaches. Mon plus beau souvenir, c’est la naissance de triplés dans mon élevage !

Portrait de
Maxime

Je suis tout simplement passionné par mon métier.

 

Je m’occupe de mon exploitation avec mon frère. C’est un réel plaisir pour moi d’exercer mon métier en famille.

Nous nourrissons principalement nos vaches avec de l’herbe et du maïs qui poussent dans nos champs. Cette source d’alimentation nous permet d’obtenir notamment un lait de très bonne qualité.

Notre plus grande fierté c’est que nos enfants adorent le lait que nous produisons.