Candia Baby®

Le lait infantile qui répond à l’exigence des mamans d’aujourd’hui.Avec Candia Baby® vous pouvez donner à votre bébé un lait infantile liquide aussi exigeant qu’un lait en poudre mais plus pratique.

L’alimentation de bébé – Les étapes par âge

De 0 à 3 ans

Les laits infantiles*, une différence avec les laits de vache ?

 

Si vous ne pouvez ou ne souhaitez pas allaiter votre enfant, vous pouvez avoir recours aux laits infantiles* pour lesquels il est très important de suivre scrupuleusement les instructions d’utilisation. De plus, il est recommandé de n’utiliser ces préparations que sur l’avis de personnes indépendantes qualifiées dans le domaine de la médecine, de la nutrition ou de la pharmacie, ou d’autres spécialistes responsables des soins maternels et infantiles.

 

Les laits infantiles* sont soigneusement élaborés pour couvrir les besoins nutritionnels spécifiques des enfants jusqu’à 3 ans. Leur composition évolue à chaque étape de la croissance en fonction des besoins.

 

Le lait de vache ne répond pas encore aux besoins nutritionnels spécifiques des enfants de moins de 3 ans. Les pédiatres le déconseillent même jusqu’à 3 ans car il ne présente pas les qualités nutritionnelles nécessaires au bon développement de l’enfant. Il ne contient ainsi pas assez de fer (pour les défenses immunitaires) ni d’acides gras essentiels (pour le développement cérébral) et il apporte encore trop de protéines et de sodium (qui peuvent surcharger l’organisme), par rapport aux besoins du bébé à cet âge(1)

Lire la suite

Entre 0 et 3 ans, votre enfant a une croissance très rapide

Une période de développement bien particulière… 

 

Entre 0 et 3 ans, votre enfant a une croissance très rapide : il quadruple son poids et double sa taille de naissance. Pendant cette période, les principales fonctions vitales de son organisme (digestive, cérébrale, rénale et immunitaire) sont en pleine maturation. Encore immature physiologiquement, son organisme exige des apports nutritionnels bien spécifiques qui évoluent au fil des mois. A cet âge, votre enfant est également dans une phase essentielle d’acquisition des connaissances et de construction intellectuelle et sociale(2) (3). Et enfin, manger constitue l’une des activités préférées de votre bébé lorsqu’il est éveillé.

 

… qui exige une alimentation « sur mesure »

 

Pour toutes ces raisons, l’alimentation de votre enfant est capitale et joue un rôle clé à chaque étape de son développement, et conditionne sa santé future. Elle doit à la fois assurer une croissance harmonieuse en taille et en poids, un bon développement psychomoteur et intellectuel, et un apprentissage du comportement alimentaire dès les premières années de la vie. Il est donc très important de ne pas brûler les étapes et de mener progressivement votre enfant vers une alimentation adulte en tenant bien compte de ses spécificités physiologiques et de ses besoins nutritionnels(4). 

* Lait de suite pour nourrissons et aliment lacté destiné aux enfants en bas âge

 

SOURCES :
(1) PNNS. Livret d’accompagnement du guide nutrition des enfants et ados pour tous les parents destinés aux professionnels de santé, page 66, Septembre 2004
(2) PNNS. Livret d’accompagnement du guide nutrition des enfants et ados pour tous les parents destiné aux professionnels de santé, Septembre 2004
(3) Syndicat Français des Aliments de l’Enfance. Alimentation des bébés : 20 ans de progrès menacés par la crise ?, communiqué de presse, 18 novembre 2008
(4) PNNS. Livret d’accompagnement du guide nutrition des enfants et ados pour tous les parents destinés aux professionnels de santé, Septembre 2004

De 0 à 6 mois

La période de l’alimentation lactée exclusive

 

Dès sa naissance, votre bébé doit être nourri exclusivement au lait, idéalement maternel, jusqu’à la diversification alimentaire qui ne doit jamais se situer avant 4 mois, et si possible au-delà de 6 mois.

 

Avis important

 

Le lait maternel reste le meilleur choix pour l’alimentation de votre nourrisson. C’est pour lui l’aliment idéal : il couvre à lui seul ses besoins nutritionnels jusqu’à 6 mois et il est le mieux adapté à son développement. Il est toujours suffisamment nourrissant pour votre bébé et sa composition évolue en continu en fonction de ses besoins, pour s’adapter à sa croissance tout au long des semaines et même au cours de la tétée(1).
Lire la suite

Une bonne alimentation maternelle, variée et équilibrée, est essentielle pour la préparation et la poursuite de l’allaitement au sein, aussi bien pendant la grossesse qu’après la naissance. De plus, la lactation peut être gênée par l’introduction d’une alimentation partielle au biberon en plus de l’allaitement maternel, et il est difficile de revenir sur le choix de ne pas nourrir votre enfant au sein.

Si vous ne pouvez ou ne souhaitez pas allaiter votre enfant, il est très important de suivre scrupuleusement les instructions d’utilisation des laits infantiles*. De plus, il est recommandé de n’utiliser ces préparations que sur l’avis de personnes indépendantes qualifiées dans le domaine de la médecine, de la nutrition ou de la pharmacie, ou d’autres spécialistes responsables des soins maternels et infantiles. Une utilisation incorrecte des préparations pour nourrissons pourrait présenter un danger pour la santé de votre enfant. Enfin, vous devrez prendre en compte les incidences sociales et financières avant de choisir votre méthode d’allaitement (2).

*Lait de suite pour nourrisson et aliment lacté destiné aux enfants en bas âge


SOURCES

(1) PNNS. Guide nutrition de la naissance à 3 ans, Septembre 2004
(2) Commission Européenne. Directive 2006/141/CE de la Commission du 22 décembre 2006 concernant les préparations pour nourrissons et les préparations de suite, Journal officiel de l’Union Européenne, Décembre 2006

De 6 à 12 mois

Le début de la diversification alimentaire, une étape essentielle dans l’alimentation de votre bébé

 

Une diversification alimentaire précoce avant l’âge de 4 mois est fortement déconseillée par les pédiatres car l’organisme de votre enfant est encore immature et il pourrait mal supporter l’introduction d’aliments non lactés. Il est même recommandé d’attendre l’âge de 6 mois pour commencer à faire découvrir de nouvelles saveurs et textures à votre enfant(1) car à cet âge, ses capacités digestives et d’élimination rénale sont plus développées : il est désormais capable de mastiquer des aliments un peu plus solides, de les avaler, et de les digérer correctement. 

 

A partir du septième mois, vous allez commencer progressivement à diversifier l’alimentation de votre bébé.  En plus du lait, vous allez maintenant pouvoir faire découvrir à votre bébé d’autres aliments qui lui permettront d’assurer la couverture de ses besoins, car ceux-ci augmentent, puisqu’il se dépense davantage du fait de l’allongement progressif de ses périodes d’éveil et d’activité physique(2).

Lire la suite
 L’aliment lacté liquide pour les enfants en bas âge, une réponse aux besoins de votre enfant

 

Si votre bébé découvre de nouveaux aliments à partir de 6 mois, le lait doit toutefois rester la base de son alimentation et il est recommandé de lui donner, si vous n’allaitez pas, au moins 500 ml de lait de suite par jour (en deux prises) jusqu’à 1 an. Lorsque votre bébé a un repas diversifié complet, le lait 2ème âge Candia Baby® peut constituer la source lactée qui accompagne l’introduction de nouveaux aliments(3). Il va fournir à votre enfant les nutriments essentiels à son développement*, notamment :

 

  • du fer et du zinc pour son système immunitaire encore immature
  • de la vitamine D pour la fixation du calcium et du phosphore, pour sa construction osseuse
  • de l’acide alpha-linolénique (acide gras essentiel) pour son développement cérébral
  • les vitamines B1, B2, B5, B8 pour utiliser l’énergie apportée par son alimentation
  • teneur ajustée en protéines pour tenir compte des autres apports de son alimentation
* conformément à la réglementation 

 

La petite astuce

 

Vous pouvez utiliser un lait de suite pour nourrisson ou un aliment lacté liquide pour faire vos purées de légumes maison. Cela leur conférera une saveur douce, mais aussi un apport en lait complémentaire au biberon.

 

Le saviez-vous ?

 

La consommation de lait de suite jusqu’à 1 an puis celle d’aliment lacté liquide après 1 an permet de lutter contre la déficience de fer et de limiter l’excès de protéines(4).

 

La diversification alimentaire pas à pas

 

Pour chaque famille d’aliments, découvrez comment diversifier progressivement l’alimentation de votre enfant.  Repères d’introduction des aliments chez l’enfant de la naissance à 3 ans d’après le Programme National Nutrition Santé (PNNS)(5).  Ces repères peuvent être utilisés uniquement pour la diversification alimentaire de l’enfant en bonne santé, sans risque d’allergie alimentaire. Il est nécessaire d’avoir l’avis d’un professionnel de santé avant de commencer la diversification alimentaire de votre enfant.

 

Les secrets d’une diversification réussie

 

Respectez le rythme de votre enfant. Chaque bébé est différent. Alors que certains sont contents de découvrir de nouveaux aliments, d’autres s’en réjouissent moins et la diversification peut prendre un peu plus de temps. Ne vous tracassez pas, vous pouvez continuer à lui donner du lait maternel ou du lait de suite Candia Baby® 2 pour assurer ses apports alimentaires.

 

Face au refus, ne le forcez pas. Si votre enfant rejette un aliment, ne l’obligez pas à y goûter et montrez-lui que vous aimez. S’il continue à refuser, n’insistez pas et proposez-lui quelques jours plus tard sous une autre forme ou couleur. Menez la diversification lentement et progressivement. Il est important que votre enfant découvre pas à pas chaque nouvel aliment. N’introduisez qu’un seul changement à la fois : un nouveau goût, une nouvelle forme (solide ou liquide), un nouveau mode de préparation, au biberon ou à la cuillère. Veillez aussi à habituer petit à petit votre bébé à passer du liquide au solide en épaississant progressivement ses préparations.

 

Pensez à donner de l’eau à votre enfant. Au cours ou en dehors des repas, l’eau pure est, avec le lait maternel ou infantile**, la seule boisson qui lui est indispensable. N’ajoutez pas de sel dans les aliments que vous donnez à votre nourrisson, qu’ils soient préparés à la maison ou non. Adoptez un rythme de 4 repas par jour à partir de 6-8 mois. Chaque jour, proposez à votre enfant un petit-déjeuner, un déjeuner, un goûter et un dîner. Evitez de le nourrir en dehors des repas, même s’il a peu mangé lors d’un repas. Il est important d’instaurer très tôt de bonnes habitudes alimentaires.

**Laits de suite pour nourrisson et aliments lactés pour enfant en bas âge.

 

 

SOURCES :

(1) PNNS. Livret d’accompagnement du guide nutrition des enfants et ados pour tous les parents destiné aux professionnels de santé, page 68-69, Septembre 2004
(2) Ambroise Martin. Apports nutritionnels conseillés pour la population française, 3ème édition, page 257, 2007
(3) PNNS. Livret d’accompagnement du guide nutrition des enfants et ados pour tous les parents destiné aux professionnels de santé, page 69-70, Septembre 2004
(4) Syndicat Français de Aliments de l’Enfance. Résultats de l’Etude comportementale TNS-Sofrès 2005 / SFAE Consommation alimentaire des enfants français âgés de la naissance à 36 mois, conférence de presse, Juillet 2007
(5) PNNS. Guide nutrition de la naissance à 3 ans, Septembre 2004

De 10/12 à 36 mois

Candia Baby® Croissance : pour les petits de 10ou 12 mois à 3 ans

 

Candia Baby® Croissance apporte à votre enfant les éléments essentiels à son développement* :

  • du fer pour son système immunitaire
  • de la vitamine D pour des os solides
  • du calcium pour le développement de ses dents et ses os
  • du zinc essentiel pour la croissance
*Conformément à la réglementation.

 

Vers de bonnes habitudes alimentaires

 

Votre bébé n’a pas encore 3 ans, sa diversification alimentaire n’est donc pas terminée ! Il a encore des besoins bien spécifiques qu’il faut couvrir pour lui garantir un bon développement physique et mental(1)

A cet âge, votre enfant est très curieux. Vous allez pouvoir lui faire découvrir les aliments qu’il ne connaît pas encore et lui apprendre à apprécier de nouvelles saveurs. Cette période d’apprentissage et d’éveil à une alimentation variée et équilibrée est capitale pour consolider les premiers acquis alimentaires et adopter de bonnes habitudes pour l’avenir(2) (3). Mais encore en pleine évolution, votre enfant est trop petit pour manger comme les grands et a besoin d’une alimentation « sur mesure ».

Lire la suite

L’aliment lacté liquide pour les enfants en bas âge, une réponse aux besoins de votre enfant

 

Entre 1 et 3 ans, le lait doit rester la base de l’alimentation de votre bébé. Mais il est encore trop tôt pour lui donner du lait de vache, pas encore adapté à ses besoins. Si vous ne l’allaitez plus, les pédiatres recommandent donc la consommation quotidienne de 500 ml d’aliment lacté liquide pour enfants en bas âge (en 2 prises). Il apporte en effet, en complément d’une alimentation diversifiée, tous les nutriments nécessaires au développement de votre enfant(4).

Par exemple, votre bébé a des besoins en fer accrus. Le fer est un minéral indispensable pour aider son organisme à résister aux infections. En relais du lait 2ème âge, la gamme de laits infantiles liquides Candia Baby® Croissance apportent 20 fois plus de fer que le lait de vache(5) (6)

Avant 3 ans, votre bébé a aussi des besoins en lipides largement supérieurs à ceux d’un adulte. Il est important de ne pas limiter ses apports lipidiques car ceux-ci sont indispensables au développement du cerveau, de l’œil, de la peau, etc(7). C’est pourquoi Candia Baby® Croissance apporte environ 7 fois plus d’acides gras essentiels que le lait de vache(8).

Enfin, son organisme a besoin d’un taux de protéines modéré pour ne pas être surchargé(9). Les produits Candia Baby® Croissance contiennent près de 1,5 fois moins de protéines que le lait de vache(10).

Ils apportent aussi à votre enfant du zinc, nécessaire au fonctionnement de son système immunitaire, et de la vitamine D, nécessaire à une croissance et un développement osseux normaux(11).

 

La petite astuce

 

Vous pouvez préparer des milk-shakes de fruits en mixant par exemple des bananes, des fraises, des pêches ou des framboises, avec du lait infantile*. Servez-les à votre enfant au goûter.

 

Les principes de base des bonnes habitudes alimentaires

 

  • Respectez les 4 repas structurés par jour. Il est important de transmettre très tôt cette bonne habitude alimentaire à votre enfant afin qu’il l’adopte plus facilement pour l’avenir.
  • Donnez-lui des aliments de chaque groupe pour que son alimentation soit bien équilibrée : du lait maternel ou infantile** et des produits laitiers, des fruits et légumes, des produits céréaliers, de la viande, du poisson et de l’œuf, des matières grasses(12).
  • Evitez que votre enfant ne grignote entre les repas.
  • Veillez à lui donner des portions adaptées à sa taille d’enfant. Vous pouvez lui faire confiance et le laisser faire sur les quantités car, dès les premiers mois, votre enfant sait manger exactement à sa faim. Ne cherchez donc pas à augmenter systématiquement la taille des portions à mesure qu’il grandit(13).
  • Respectez l’appétit de votre enfant sans le forcer à finir son assiette ou avaler un aliment qu’il n’aime pas.
  • Veillez à ce qu’il maintienne une activité physique régulière qui lui permette de se développer harmonieusement(14) : marcher à quatre-pattes ; puis marcher debout, courir, grimper…
  • Limitez les sucreries et les aliments riches en graisses.
  • Privilégiez la convivialité des repas en mangeant assis à table et en famille.
  • Pensez à donner de l’eau à votre enfant, la seule boisson qui lui est indispensable en plus du lait maternel ou infantile.
  • N’ajoutez pas de sel dans les aliments que vous donnez à votre enfant, qu’ils soient préparés à la maison ou non.

** Laits de suite pour nourrisson et aliments lactés pour enfant en bas âge

 

SOURCES :

(1) Dr Catherine ROMAIN, pédiatre. L’alimentation du jeune enfant de 1 à 3 ans : une phase déterminante pour l’avenir, dossier de presse, Juin 2006
(2) PNNS. Guide nutrition de la naissance à 3 ans, Septembre 2004
(3) Syndicat Français de Aliments de l’Enfance. Jusqu’à 3 ans, l’enfant est encore trop petit pour manger comme les grands, communiqué de presse, Juin 2006
(4) Syndicat Français des Aliments de l’Enfance. Lait de croissance : un lait bien plus adapté que le lait de vache pour le jeune enfant jusqu’à 3 ans, flash info, septembre 2006
(5) Syndicat Français de Aliments de l’Enfance. Alimentation du jeune enfant. Résultats de l’Etude nutritionnelle TNS Sofres / Université de Bourgogne/Professeur Marc Fantino pour le SFAE, conférence de presse, avril 2008
(6) Comparaison laits de croissance Candia versus lait de vache de consommation selon Souci. La composition des aliments, tableaux des valeurs nutritives, page 17, 7ème édition, 2008
(7) Syndicat Français de Aliments de l’Enfance. Alimentation du jeune enfant. Résultats de l’Etude nutritionnelle TNS Sofres / Université de Bourgogne/Professeur Marc Fantino pour le SFAE, conférence de presse, avril 2008
(8) Comparaison laits de croissance Candia versus lait de vache de consommation selon Souci. La composition des aliments, tableaux des valeurs nutritives, page 17, 7ème édition, 2008
(9) Syndicat Français des Aliments de l’Enfance. Le saviez-vous ? Les aliments spécifiques pour le jeune enfant contiennent la juste quantité en protéines, flash info, Février 2005
(10) Comparaison laits de croissance Candia versus lait de vache de consommation selon Souci. La composition des aliments, tableaux des valeurs nutritives, page 17, 7ème édition, 2008
(11) Commission Européenne. Règlement (CE) n° 983/2009 de la Commission du 21 octobre 2009 concernant l’autorisation et le refus d’autorisation de certaines allégations de santé portant sur les denrées alimentaires et faisant référence à la réduction du risque de maladie ainsi qu’au développement et à la santé infantiles, Journal officiel de l’Union européenne, Octobre 2009
(12) PNNS. Guide nutrition de la naissance à 3 ans, Septembre 2004
(13) PNNS. Guide nutrition de la naissance à 3 ans, Septembre 2004
(14) Dr Catherine ROMAIN, pédiatre. L’alimentation du jeune enfant de 1 à 3 ans : une phase déterminante pour l’avenir, dossier de presse, Juin 2006
Sur le même sujet...